La Japan Expo 2017 s’est déroulé du 6 au 9 juillet au parc des expos de Villepinte, n’ayant pas pu y aller du 6 au 9, je m’y suis quand même rendu le samedi avec des amis afin de pouvoir profiter de l’ambiance, et dégoter deux trois goodies ! Je dis ça mais… comme d’habitude, en convention, faites attention aux prix, ça a tendance à être plutôt revu à la hausse ( et moi comme d’habitude je le sais, mais je me fais avoir, rhalala…), prudence donc !

Du fait que je n’ai passé qu’une journée à la convention, je ne peux malheureusement pas vous faire quelque chose de détailler sur les stands, même si certains m’ont particulièrement touché :

-Le stand S.H.Figuarts, qui exposait ces dernières figurines de Naruto, Dragon Ball Z et One Piece.

-Le stand Nintendo, où était présenté plusieurs jeux, comme  The Legend Of Zelda : Breath Of the Wild, Hey! Pikmin, le remake de Mario et Luigi Superstar Saga.

-Le stand de l’association Caliban, un groupe de passionnés de robotique qui présentait leurs activités, et certains de leurs projets.

-Les différents éditeurs, qui pour leurs licences phares, ont sorti le grand jeu avec des décors, des activités toute plus intéressantes les unes que les autres.

-Et bien sûr, le petit musée dédié aux 100 ans de l’animation japonaise.

Je vais plutôt parler de l’importance des conventions comme la Japan Expo.

Conventions : Vitrine de notre passion

Outre leur côté très lucratif pour les marques, ces événements sont le moment pour nous, passionnés de culture japonaise, de manga, de se rassembler, afin de profiter de ces journées où le jugement que les gens nous portent n’est plus. Car il ne faut pas oublier que même si la France est le second consommateurs de mangas et animes, ils n’ont toujours pas une très bonne réputation. France Inter avait posé la question à Christel Hoolans, directrice éditoriale aux Editions Kana en 2015, mais malheureusement le lien n’est plus disponible. Beaucoup de personnes trouvent les mangas violents, immatures, idiots, avec un dessin basique. Ce constat est souvent celui de ceux qui n’ont pas tenté de voir plus loin que les grands noms comme Dbz, ou Naruto, et n’ont pas vu la richesse disponible dans ces œuvres ainsi que toutes celles derrière elles qui possèdent une profondeur qui ne se trouve pas forcément autre part.

Aujourd’hui, rares sont les films d’animation diffusés en salle en France, à part ceux de Mamoru Hosoda, ou Miyazaki, c’est encore moins fréquent pour les films tirés d’une franchise, comme récemment le film Sword Art Online, qui n’a été diffusés que dans quelques cinémas, d’ailleurs merci à Wakanim, Aniplex, Eurozoom et @Anime pour avoir organisé tout ça.

ça peut paraître contradictoire, mais c’est vrai. C’est justement là où la Japan Expo, la Paris Manga et toutes autres conventions jouent un rôle prépondérant dans le changement de réputation de la culture otaku. Au cours de ma visite, j’ai vu beaucoup de parents avec leurs enfants / adolescents , qui venait découvrir avec eux cet univers. Ma mère, qui m’a accompagné à ma première convention,(Paris Manga), a littéralement changé d’avis sur tout cet univers après avoir vu l’événement et la convivialité qui y régnait. C’est justement pour nous l’occasion de montrer aux gens que non, nous ne sommes pas des gamins qui lisent des histoires stupides et violentes, nous sommes des passionnés d’un univers où la créativité, l’originalité et l’ouverture d’esprit sont des principes omniprésents, il n’y a qu’à voir les innombrables histoires avec des thèmes différents que proposent les mangas et animes.

Pour celles et ceux qui croient encore que les mangas sont immatures, il y a d’ailleurs un bon article juste ici, comme le dit l’article, il y en a pour tous les âges, et les générations partagent cette même passion.

 

Des principes fondamentaux existent dans notre communauté

Dans le train du retour, j’ai discuté avec une personne, pour qui c’était sa première convention, il m’a expliqué qu’il n’était pas trop du genre à aller vers les autres, mais qu’il a adoré la convention et l’ambiance conviviale qui y régnait. Après la discussion, nous sommes tombés d’accord pour dire que la communauté otaku a une ouverture d’esprit, une ambiance conviviale et un esprit de groupe, d’entraide très fort, qui se voit à travers ses rassemblements. Je ne pense pas que l’ont soit les seuls à penser ça de notre communauté !

Cosplay, pas cosplay, tenues juste extravagantes, free hugs… ou tout simplement habillé normalement, tant d’originalité, et pourtant, le jugement n’est pas présent, chacun viens comme il le souhaite, pour passer un bon moment entre personnes qui apprécient la même culture, de manière plus ou moins forte, sans prise de tête.

Au vu du nombre de personnes que ces conventions amènent, des différentes plateformes qui se créent pour promouvoir les séries, je pense que la culture otaku va un jour, sortir de cette réputation d’histoires violentes ou stupides faite à la va vite, et qu’un jour, nous pourrons voir plus de films d’animations dans nos chères salles de cinéma, et que les mangas seront vus comme quelque chose qui peut être sérieux.

Pour finir, je dirais encore une fois que NON, le manga n’est pas un support violent, obscène et sans intérêt, il est universel, ouvert d’esprit, créatif. Il véhicule des messages forts, comme l’amitié, l’entraide, la compassion, le dépassement de soi, l’acceptation des différences pour n’en citer que quelques-uns, des valeurs qui dans notre société actuelle, sont parfois bien trop absentes. Il peut poser des questions fortes que certains médias ne creusent pas de manière aussi profonde ( à cela je citerais bien entendu, Ghost In The Shell, Perfect Blue, Mononoke), bref, si vous êtes otaku, vivez votre passion à fond et partagez là, que ce soit à d’autres passionnés, où aux personnes curieuses, si vous ne connaissez pas cet univers, essayer de l’explorer afin de vous faire votre propre avis constructif. Bien entendu, ce que je dis ici marche dans l’autre sens, restez curieux, intéressez-vous à des domaines qui vont sont inconnus, afin de forger votre propre avis et qui sait, trouver une nouvelle passion.

Merci à toutes les personnes qui aujourd’hui, dans le secteur de cette culture, organise des événements, crée des plateformes et partagent cet univers qui nous rapproche.

Voilà mon ressenti après avoir passé cette journée à la Japan Expo, et mon humble avis sur l’état de la communauté aujourd’hui, à la prochaine fois pour une prochaine convention, ou alors pour une nouvelle critique ou chronique !